• Les médecins ridicules - Laure Bazire

    Les médecins ridicules| Laure Bazire


    Edition : Nathan
    Parution : septembre 2014
    Nombre de pages : 144
    Prix : 5,20€


    Quatrième de couverture :  

    Paris, XVIIe siècle. Jean-Armand de Mauvillain se rend de toute urgence chez son ami Molière qui l'a fait appeler au chevet de son enfant malade. Le comédien est désespéré : il a déjà subi le dédain et les mauvais conseils du grand Daquin, l'un des médecins du roi Louis XIV. Malgré toute la science de Mauvillain, l'enfant meurt. Dès lors, à travers ses pièces, Molière n'a de cesse de dénoncer le charlatanisme de Daquin et de certains de ses éminents confrères…

    7 / 10

    Ce roman, est le second que je lis de la collection "Un regard sur...", qui traite d'artistes de différents genres.
    Cette fois-ci, il s'agit de se plonger, avec l'auteure, Laure Bazire, dans la vie de Molière, ce célèbre comédien du XVIIe siècle.
    La théâtre n'est pas vraiment un genre qui m'intéresse, en revanche, Molière est un auteur que j'ai toujours apprécié, tant par son style que par ses écrits comiques. Me pencher sur sa vie pour en apprendre un peu plus sur lui, m'a donc tout de suite plû !

    Il faut savoir que ce roman est adapté à un jeune public, puisqu'il s'adresse à des lecteurs dès 11 ans. Il peut donc très bien être traité d'un point de vue scolaire, en complément d’œuvres de Molière.
    Molière, dont le vrai nom est Jean-Baptiste Poquelin, a connu des années difficiles, notamment entre 1664 et 1666. Ce sont ces moments que l'auteure a choisi de nous raconter.

    Le roman nous en apprend donc plus sur sa relation aux médecins et particulièrement sur les rapports qu'il entretenait avec Daquin, le médecin qui lui a inspiré de nombreuses pièces et personnages comiques, à ses dépens. L'auteure nous décrit également une amitié avec Armand de Mauvillain, médecin et ami du comédien, sur qui il peut compter et qui reste là malgré les événements douloureux que va vivre Jean-Baptiste. De la mort de son fils, aux frasques d'Armande Béjart, son épouse, en passant par les cruautés de Daquin et la trahison de Jean Racine, Molière a toujours pu compter sur ce fidèle amie. Au milieu de tous ces événements négatifs, Jean-Baptiste Poquelin a également brillé, notamment lorsque sa troupe est devenue troupe officielle du Roi (face aux comédiens de l'Hôtel de Bourgogne), ce qui lui a non seulement valu la protection du monarque (et donc l'a sauvé des mauvaises pensées de l'Eglise à son égard, entre autres) mais aussi un succès décuplé, en dépit de ses pièces interdites...

    J'ai donc été ravie d'en apprendre plus sur la vie de Molière ainsi que sur les événements qui l'ont poussé à écrire telle ou telle pièce. Cependant, je dois dire que j'ai quelque peu été déçue lorsque dans la partie "Notes de l'auteure", Laure Bazire nous apprend qu'elle a, pour les besoins de son livre, imaginé certains faits.
    Ce roman, outre les faits racontés, nous dépeint avec brio une amitié qui permet à Molière de rester vivant malgré les grands chagrins et malheurs qui s'abattent sur lui.

    Le style de l'auteure est simple, agréable à lire et fluide. Pourtant, quelques mots peuvent parfois sembler complexes pour un lecteur âgé de 11 ans. Mais il est important de souligner que certains mots pouvant être une barrière à la compréhension, sont expliqués en bas de page, ce qui est un réel avantage pour ce roman.



    Les médecins ridicules est donc un roman plaisant dont la lecture est prenante et fluide, malgré quelques déceptions quant à son contenu et notamment aux passages qui ne présentent pas une véracité sans faille, mais sont plutôt le fruit de l'imagination de l'auteure, comme elle nous le dit elle-même à la fin de son roman.

    A nouveau, je remercie les éditions Nathan de m'avoir permis de découvrir ce roman.


  • Commentaires

    1
    Dimanche 5 Juin 2016 à 11:22

    J'apprécie énormément ces romans inspirés de la vie d'artistes, de grands hommes ou femmes, adaptés aux enfants et qui permettent donc d'appréhender des thèmes très intéressants en classe. Cela donne un peu plus de "corps" aux faits réels. Mais comme toi, j'aime que cela soit au plus près de la réalité. Je note ce titre! Merci!

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :