• De l'eau pour les éléphants - Sara Gruen

    De l'eau pour les éléphants| Sara Gruen

    Edition : Livre de poche
    Parution : 03/06/2009
    Nombre de pages : 480
    Prix :
    7€10

    Quatrième de couverture :  Ce roman pas comme les autres a une histoire exceptionnelle : en quelques mois, il a fait d’un auteur inconnu un véritable phénomène d’édition, le coup de coeur de l’Amérique. Durant la Grande Dépression, dans les années 1930, les trains des petits cirques ambulants sillonnent les États-Unis. Jacob Jankowski, orphelin sans le sou, saute à bord de celui des frères Benzini et de leur « plus grand spectacle du monde ». Embauché comme soigneur, il va découvrir l’envers sordide du décor. Tous, hommes et bêtes, sont pareillement exploités, maltraités.
    Sara Gruen fait revivre avec un incroyable talent cet univers de paillettes et de misère qui unit Jacob, Marlène la belle écuyère, et Rosie, l’éléphante que nul jusqu’alors n’a pu dresser, dans un improbable trio.
    Plus qu’un simple roman sur le cirque, De l’eau pour les éléphants est l’histoire bouleversante de deux êtres perdus dans un monde dur et violent où l’amour est un luxe.

    10/10



    Ce livre me faisait de l’œil depuis un certain temps en magasin, puis, le film avec Robert Pattinson est sorti. Puis je l'ai eu à Noël 2011 et je me suis enfin décidée à le lire.

    L'histoire : Jacob Jancowsky, un jeune homme qui se destine à devenir vétérinaire, comme son père, voit sa vie basculer à cause d'une terrible tragédie. Soudain, toute sa vie change, ses ambitions changent, et son destin prend un nouveau tournant.

    Suite à ce tragique accident, donc, il va quitter son école, au moment des examens et vagabonder jusqu'à ce qu'il voit un train auquel il va se joindre. Ce train va changer le cours de sa vie à tout jamais. Ce train, il s'agit de celui des Frères Benzini, le plus grand cirque du monde.

    Au début de son périple, tout ne se passe pas bien, il a du mal à se faire accepter d'August, le maître-écuyer et du clown avec qui il va partager sa "couchette". Puis petit à petit, il va s'intégrer, et grâce à son parcours scolaire (il ne faut pas oublier qu'il était presque vétérinaire), Oncle Al, le directeur du cirque, va l'engager au titre de vétérinaire (ça tombe bien, le cirque Barnum en a un et Oncle Al cherche à rivaliser avec lui !).

    Dans ce cirque, Jacob découvre la vie, mais aussi l'amour, le vrai. Et c'est le Jacob qui est en maison de retraite, celui qui a 90 ans (ou peut-être 93, il ne sait plus très bien) qui nous raconte l'histoire. Les chapitres de la vie au cirque et ceux du présent (où Jacob est en maison de retraite) s'entrecoupent.

    Le livre est très rythmé et l'histoire m'a tout de suite accrochée. On est embarquée dans cet univers du cirque des années 1930, si bien décrit par l'auteure. Ce livre a été pour ma part un vrai régal.


    Un livre dont le personnage principal n'est pas pour autant le seul et unique. J'aime ce côté où chacun a sa place et fait partie de l'histoire. Un gros plus également pour le fait que l'histoire soit racontée par le vieux Jacob, qui retrace l'univers de sa vie, et "son" cirque (qui est toute sa vie).

    La fin m'a laissée perplexe mais au moins, la boucle est bouclée !


  • Commentaires

    1
    Samedi 30 Mars 2013 à 22:48

    J'ai été pour ma part déçu par ce roman, qui m'a surtout ennuyé. Le style ne m'a pas accroché, et on trouve trop de longueurs. Et peut-être le sujet est-il trop noir à mon goût. Bref, une déception.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :